pinterest-site-verification=a6c74ae705e043f114e3f71c5c5bd842
top of page

Résumé

C'est un livre absolument hors normes, ainsi que l'était déjà en 1989 son premier roman "la Vacation", que nous propose Martin Winckler. Près de cinq cents pages à la typographie serrée, qui relatent de stupéfiante manière une année de la vie d'un jeune médecin dans une bourgade : le tout-venant des consultations et des visites, urgences et décès, vétilles et cas graves, sans compter les actes d'état civil ni la vacation hebdomadaire au service des IVG de l'hôpital voisin. Non pas conçu comme un reportage ou une enquête, mais comme l'approche littéraire d'un morceau de réel. En fait une succession de monologues, montés selon une véritable dramaturgie, pour faire lentement le tour des misères du corps et de l'âme. En une écriture pointilleuse et précise, qui a choisi de tout dire et de nous renvoyer en pleine face un morceau de vie contemporaine. A travers ces paroles multiples, c'est en effet aussi un sacré bout de social qui se trouve ici ausculté ... Plus qu'un clin d'oeil, une façon de souligner l'articulation entre la littérature et la vie et de laisser apparaître la marque de l'artiste dans un recoin de cette oeuvre à la fois remarquable et bouleversante. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Martin Winckler, sans doute aucun, la plus belle révélation de cette seconde rentrée.
 

Alors ça fait mal là, et puis là ça tire, et quand je fais ça j'ai comme une douleur de l'autre côté, alors vous comprenez, Docteur, j'ai préféré vous appeler pour vous en parler, des fois que...

Tu les écoutes dix fois, cent fois de suite. Tu as de la patience, docteur Sachs, tu rassures toutes leurs angoisses, tu écoutes leurs mots pour mieux soigner leurs maux. À toi, on peut tout dire, d'ailleurs on te dit tout. Et tout ce qu'on te dit, tu en feras un roman : parce que tu ne peux pas tout garder pour toi, parce que toi aussi, tu as des maux à dire.

C'est ça, La Maladie de Sachs : une succession de récits apparemment anodins, qui se rejoignent, se complètent et finissent par trouver un sens : l'histoire d'une vocation mêlée à un trop-plein de sentiments.

Roman singulier, roman exceptionnel : l'ouvrage de Martin Winckler rencontra un accueil enthousiaste et reçut le prix du Livre Inter 1999, avant qu'Albert Dupontel ne vienne incarner le docteur Sachs dans l'adaptation cinématographique de Michel Deville : La maladie de sachs. --Karla Manuele

" Pourquoi venez-vous me voir, ce soir ? Parce que je ne sais plus quoi faire. Parce que ça fait trop longtemps que ça dure. Parce que ça ne peut plus durer Parce que je n'ai pas trop le choix, si ça ne dépendait que de moi, vous savez, les médecins, moi, moins j'en vois, mieux je me porte... " Dans la salle d'attente du docteur Bruno Sachs, les patients souffrent en silence. Dans le cabinet du docteur Sachs, les plaintes se dévident, les douleurs se répandent. Sur des feuilles et des cahiers, Bruno Sachs déverse le trop-plaint de ceux qu'il soigne. Mais qui soigne la maladie de Sachs ?

La maladie de Sachs - Martin Winckler

SKU : 9782290153529-L09
1,60€Prix
    bottom of page