top of page

Résumé

28, Barbery-Lane-street, une adresse devenue mythique pour tous les fans d'Armistead Maupin. Livre après livre, l'auteur a construit sa petite comédie humaine, "sa sitcom littéraire" dans les rues de San Francisco. On y retrouve la petite famille époussetée des années soixante-dix, prête à prendre le virage des scintillantes eighties. Finie la communauté érotico-baba : Mary Ann est devenue une présentatrice de télé en vogue, Brian, 44 ans, travaille aux Plantes adoptives, un magasin de fleurs assez zen, et Michael, se sachant maintenant séropostif, lorgne du côté de l'engagement virulent auprès du mouvement Act Up. Vaille que vaille, nos personnages vont de l'avant. Mais voilà que Burke Andrew débarque. On l'avait presque oublié celui-là. Mary Ann n'était-elle pas folle de lui il y a dix ans ? Andrew est toujours un grand blond aux larges épaules. Devenu un célèbre producteur new-yorkais, il vient proposer la frénésie de la Big Apple à nos résidents de la côte ouest. Bye Bye Barbary Lane est le sixième et dernier tome des Chroniques de San  Francisco et clôt donc la cultissime série d'Armistead Maupin avec drôlerie et pétillant. De quoi nous faire regretter qu'il n'y ait pas de septième volume ! --Denis Gombert
 

 

Le scintillant virage des eighties a été pris, au 28 Barbary Lane. Mary Ann se lance en quête d'un public à échelle nationale, Mme Madrigal et Mona arpentent Lesbos, Michael affronte la grande maladie du siècle. Mais il n'est pas si facile d'aller de l'avant quand débarque l'irrésistible Burke Andrew, venu proposer la frénésie de la Big Apple à nos résidents de la côte ouest.

" Cette œuvre majeure, dans un genre mineur, d'un auteur qui n'a pas renoncé à peindre, avec la palette d'un autre âge, le monde contemporain, a su, contre l'air du temps, miraculeusement sauvegarder son innocence. "
Eric Fassin, Le Monde

Traduit de l'anglais (Etats-Unis)
par François Rosso

 

À propos de l'auteur

Né à Washington D.C. en 1944, Armistead Maupin passe ses premières années en Caroline du Nord. Après avoir servi dans la marine au Viêt-nam, il s'installe à San Francisco en 1971. C'est en 1976, dans les colonnes du quotidien The San Francisco Chronicle - renouant ainsi avec une vieille tradition littéraire du XIXe siècle -, qu'il commence à publier ses Chroniques de San Francisco : elles connaissent un succès immédiat.
Puis, avec leur publication sous la forme d'une série de six romans, traduits dans toutes les langues et adaptés à la télévision, un événement local s'est transformé en véritable phénomène international. Armistead Maupin a depuis écrit deux autres romans, Maybe the moon, et Une voix dans la nuit. Il vit et travaille toujours à San Francisco. Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le site Internet " 28 Barbary Lane Online " : www.talesofthecity.com

Bye Bye Barbary Lane - Armistead Maupin

SKU : 9782264029942
2,80€Prix
    bottom of page