top of page

Résumé

Sécularisation, pluralisme, différenciation des domaines et auto norme des différents savoirs, telle est la société moderne. Quelle peut y être la place de l'Eglise ? Contre les périls mortels du nihilisme et de l'idolâtrie, écartant l'hégémonie du scientisme comme celle d'un certain dogmatisme théologique, le P. Valadier appelle avec lucidité l'Eglise et les chrétiens à être présents et à affirmez leur identité dans l'ère nouvelle ouverte par le Concile. Aucune société n'est totalement sécularisée ou "désenchantée". La modernité est ambiguë. Sous nos yeux l'indifférence et de nouvelles formes d'expression ou de sensibilité existent côte à côte. L'Eglise, interlocuteur et partenaire du dialogue, a un rôle à jouer dans le débat sur les fins de la société, à condition de susciter les libertés responsables et des consciences instruites par des convictions. Au-delà des nostalgies et des naïvetés qui ont parfois suivi le Concile, cet essai incisif et ferme jette sur l'Eglise et sur notre société un regard sans complaisance. Il relève les défis de la modernité. Il ne cache pas l'ampleur des problèmes que doit affronter l'Eglise, du "procès" où elle se trouve, Il est un appel à la liberté, à l'invention et à la foi.

 

À propos de l'auteur

Jésuite, professeur au Centre Sèvres de Paris et maître de conférences à l'institut d'études politiques de Paris, le P. Valadier est rédacteur en chef de la revue "Etudes". Il est l'auteur d'une thèse sur Nietzsche et la critique du christianisme (1974) et de plusieurs essais politiques et religieux, dont Agir en politique. Décision morale et pluralisme politique (1980).

L’église en procès - Paul Valadier

SKU : 9782080811998
2,50€Prix
    bottom of page